France Survivalistes Index du Forum

France Survivalistes
Tout ce qui touche au survivalisme et à l'autonomie...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vivre en ville en cas d'éffondrement économique?
Aller à la page: <  1, 2
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France Survivalistes Index du Forum -> france survivalistes -> Survivalisme URBAIN
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tonio54


Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2013
Messages: 5
Localisation: Lorraine
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Lun 26 Aoû - 22:50 (2013)    Sujet du message: Vivre en ville en cas d'éffondrement économique? Répondre en citant

Voila  le temoignage d'un survivant en zone urbaine qui s'est deroulé en Bosnie , tres instructif :


Suivre :FluxTwitterC'était l'armée du peuple français!Nous a t'il manqué une guerre pour que nous en soyons là?AccueilAboutUncategorized


La situation de CHAOS à venir , l’armée pourra t-elle nous protéger: Un exemple très récent vécu, la Bosnie dont les prémices de la guerre civile ressemblent étrangement à celle de la France du 21e siècle!


12 juillet 2013Dans cette période où beaucoup se questionnent sur l’avenir, trouver de véritables réponses est un challenge des plus difficiles, donc certains se préparent comme ils peuvent, en potassant, en regardant des films ou des reportages sur le survivalisme, et c’est aujourd’hui un témoignage qui vient éclairer un peu notre lanterne sur le sujet. C’est plutôt effrayant, mais qui sait, peut être un jour serons-nous confrontés à cela…L’homme qui répond aux questions ci-dessous, raconte comment lui et son clan ont survécu pendant un an dans une ville de 60 000 habitants durant l’effondrement de la Bosnie en 1992. Sans eau, sans électricité, sans pétrole, sans système de santé, sans protection civile, sans systèmes de distributions ou de réseaux traditionnels, ce survivant devenu par la suite survivaliste, témoigne sans détours d’une survie urbaine crue et pragmatique.L’échange est long, et ce qui est présenté ici n’est qu’une ligne droite pouvant nous faire conscientiser certaines lacunes, ou encore remettre en cause certaines idées quant a l’effondrement de la normalité dans un univers urbain où plus aucune forces de l’ordre ne protégeait le peuple! L’avantage de ce retour d’expérience, est qu’il est bâtit sur un questionnement purement survivaliste issu du forum “Survivalist Boards”, et que l’orientation de l’entretient est donc extrêmement ciblé sur les réalités d’une survie urbaine durant un effondrement de la normalité. Même si ce témoignage reste d’une situation extreme, il nous permet d’entrevoir certaines réalités, et de rétablir une certaine priorité au sein de nos préparations. 


Je suis de Bosnie, et comme vous le savez, c’était l’enfer la bas de 1992 a 1995. Pendant 1 an, j’ai vécu et survécu dans une ville de 60 000 habitants sans électricité, sans pétrole, sans eau courante, sans services traditionnels de distribution de nourriture et de consommables, et sans aucune organisation gouvernementale.Notre ville était encerclée par des forces armées pendant 1 an, et dans cette ville, c’était la merde .Nous n’avions pas de police ou d’armée organisée…il y avait des groupes armés, et ceux qui étaient armés défendaient leurs maisons et leurs familles.Quand tout a commencé, certains d’entre nous étaient mieux préparés que d’autres, mais la plupart des familles voisines n’avaient de la nourriture que pour quelques jours. Certains d’entre nous avaient des pistolets, et très peu étaient ceux qui avaient des AK47 et des fusils…. Apres 1 ou 2 mois, les gangs ont commencés leur destruction: les hôpitaux par exemple, se sont rapidement transformés en abattoirs où on achevait les blessés après les avoir dépouillés….Les forces de police n’étaient plus présentent, et l’absentéisme du personnel hospitalier était de plus de 80%.J’ai eu de la chance, ma famille était large a cette époque (15 membres dans une grande maison, 6 pistolets, 3 AK47), et donc nous avons survécu…tout du moins la plupart d’entre nous.Les Américains balançaient des MRE (Meals Ready to Eat – Rations de combat) tous les 10 jours pour aider les villes encerclées comme la notre, mais ce n’était jamais assez. Quelques maisons avaient des petits jardins potager, mais la plupart n’en avaient pas.


Les urbains ne savaient plus cultiver, plumer une poule, un canard, élever des animaux, désemparés sans électricité!  Après3 mois, les premières rumeurs de décès par faminecommençaient…mais aussi les décès par exposition au froid. Nous avons démonté toutes nos portes, l’encadrement des fenêtres des maisons abandonnées, notre parquet…et j’ai aussi brûlé la totalité de nos meubles pour nous tenir chaud.Beaucoup sont mort de maladies, surtout à cause de l’eau (2 membres de ma famille), nous buvions principalement l’eau de pluie,nous mangions du pigeon et même du rat.( D’où l’utilité d’un fusil)  …….La monnaie est vite devenue de la merde…Nous faisions du troc; pour une boite de bœuf ; tu pouvais avoir une fille pour quelques heures (c’est dur, mais c’était la réalité), je me rappelle que la plupart des femmes qui vendaient leurs corps étaient des mères désespérées. Armes a feu, munitions, bougies, briquets, antibiotiques, pétrole, piles et nourriture…on se bâtait comme des animaux pour ça.Dans une situation comme celle-la, tout change, et la plupart des gens deviennent des monstres…c’était moche mais c’est comme ça en état de guerre, la civilisation n’a plus lieu d’être!La force était dans le nombre. Si vous étiez tout seul a vivre dans une maison, ce n’était qu’une question de temps avant d’être pillé et tué…peu importe si vous étiez armé. Moi et ma famille, nous sommes prêt maintenant; je suis bien armé, j’ai un bon stock et je suis “éduqué”.Ce n’est pas important ce qui va se passer; tremblement de terre, guerre, tsunami, extra-terrestres, terrorisme, pénurie, effondrement économique, émeute…l’important c’est que quelque chose va se passer !De mon expérience, vous ne pouvez pas survivre seul, la force est dans le nombre, soyez proche de votre famille, préparez avec elle, choisissez vos amis sagement et préparez-vous avec eux aussi.


 1- Comment vous déplaciez-vous en sécurité ?
En fait la ville était divisée en communauté de rues. Dans ma rue (15 / 20 maisons) nous avons organisé des patrouilles (5 hommes armés chaque soirs) pour garder un oeil sur les gangs et les ennemies. On troquait entre nous dans la rue. A 5 kilomètres il y avait une rue très organisée pour le troc, mais c’était trop dangereux de s’y rendre pendant la journée a cause des tireurs d’élite. En plus on avait plus de chance de se faire dépouiller la bas que de troquer, et je n’y suis allé que 2 fois, et seulement quand j’ai vraiment eu besoin de quelque chose de particulier et d’important (il parle principalement ici de médicaments, et notamment d’antibiotiques). Personne n’utilisait les voitures en ville parce que les routes étaient bloquées avec des débris, ou d’autres voitures abandonnées…et le pétrole valait de l’or !Si je devais aller quelque part c’était de nuit. Ne jamais se déplacer seul, mais jamais en groupe important non plus (2 / 3 hommes peut être). Toujours armé, très vite, et toujours dans les ombres au travers des ruines, jamais dans les rues.Il y avait beaucoup de bandes organisées, 10 / 15 personnes, parfois 50…mais il y avait aussi des gens comme toi et moi, des pères, des grands pères, des gens bien avant la merde, qui maintenant tuaient  et pillaient pour nourrir leurs enfants!.Il n’y avait pas vraiment de bons et de méchants…la plupart étaient entre les deux; c’est a dire prêt a tout, au bon comme au moins bon.




2- et le bois ?
Il me semble qu’il y a beaucoup de forets autour de ta ville, pourquoi avez-vous brûlé vos meubles et vos portes ?




Autour de ma ville il n’y a pas beaucoup de bois. Ma ville était une très belle ville, elle ressemblait a n’importe qu’elle autre ville avec ses cinémas, ses restaurants, ses écoles, son aéroport, ses centres culturels…Nous avions des arbres dans la ville, des parcs et des arbres fruitiers…mais tous les arbres ont été brûlés en moins de 2 mois.Quand tu n’a pas d’électricité pour préparer la nourriture et te chauffer, tu brules ce que tu as sous la main; tes meubles, tes portes, ton parquet (et ça brule vite ce bois la !).Nous n’avions pas de banlieue et de fermiers. Dans les banlieues c’était l’ennemi, et nous étions encerclés. Et dans la ville, tu ne savais pas qui était ton ennemi.




3- Quelles sorte de savoirs faire as-tu utilisé durant cette période ?




Tu peux imaginer que d’une certaine manière c’est le retour a l’âge de pierre ! Par exemple, j’avais une bouteille de gaz. Mais je ne l’utilisais pas pour faire chauffer ou préparer notre nourriture, c’était trop précieux !J’ai bidouillé la bouteille pour pouvoir y attacher un tuyau pour recharger les briquets.Les briquets, ça n’a pas de prix !Une personne m’amenait un briquet vide, je le rechargeait, et je prenais une boite de conserve ou une bougie en échange par exemple.J’espère que tu comprends mon exemple.Aussi, je suis infirmier.Dans ces conditions, mes connaissances étaient mon argent. Soyez éduqués et entraînés…durant un tel effondrement, tes connaissances valent de l’or si tu sais réparer certaines choses.Les objets et les stocks vont disparaitre un jour, c’est inévitable…mais tes connaissances peuvent être ta nourriture.Je veux dire…apprends a réparer les choses; les chaussures ou les gens…Par exemple, mon voisin savait faire du pétrole pour les lampes…il n’a jamais eu faim.




4- Si tu avais 3 mois pour te préparer aujourd’hui, qu’est ce que tu ferais ?




Si j’avais 3 mois pour me préparer ?Hmmm…fuir a l’étranger ? (blague).Aujourd’hui, j’ai conscience que les choses peuvent s’aggraver très très rapidement.J’ai de la nourriture, des produits pour l’hygiène, de l’énergie etc.Un approvisionnement de 6 mois (je conseille 4 ans, potages et semoule la 1e année, couscous, pâtes et riz ensuite, puis conserves jusque mi 2016, note d’eva) Je vis en appartement avec une bonne sécurité. J’ai une maison avec un abri dans un village a 5 kilomètres de mon appartement, et dans cette maison j’ai encore 6 mois d’approvisionnement.Ce village est une toute petite communautés, la plupart des habitants sont préparés…ils ont apprit avec la guerre.J’ai 4 différentes armes a feu avec 2000 munitions chacune.J’ai un bon jardin avec la maison et des connaissances en jardinage.Aussi, j’ai un don maintenant pour sentir la merde…tu sais, quand tout le monde autour de toi dit que tout va bien ce passer, mais que toi tu sais qu’en fait tout va s’effondrer ?Je pense que j’ai la force de faire tout ce que je dois faire pour survivre et protéger ma famille, parce que quand tout s’effondre, soi sur, si tu n’a rien, tu vas faire des choses qui ne sont pas très jolies pour sauver tes gosses…tu veux juste survivre avec ta famille.Survivre seul; aucune chance (c’est mon opinion), peu importe si tu es armé et préparé, au final, si tu es seul tu vas mourir, je l’ai vu…plein de fois.Des groupes et des familles avec énormément de préparation et de connaissances variées, c’est le mieux.




5- Quel matériel devrions-nous stocker ?




Ça dépend.Si tu veux survivre comme un voleur, la seule chose dont tu as besoin c’est des armes et beaucoup de munitions.A part des munitions, de la nourriture, du matériel pour l’hygiène et de l’énergie (piles etc…), tu veux te pencher sur des petites choses faciles a troquer; couteaux, briquets, savon, pierres a feu…(matériel solaire, bouillottes, chaufferettes, chauffe-pieds, etc note d’eva) Aussi, beaucoup d’alcool, le genre qui se garde longtemps, comme du whisky par exemple, la marque n’est pas importante, ça peut être le truc le moins chèr possible, mais c’est très bien pour le troc dans les moments difficiles.Le manque d’hygiène a fait beaucoup de morts.Tu vas avoir besoin de choses très simples, mais en quantités importantes, comme énormément de sacs poubelle, je veux dire, énormément !Et beaucoup de duct tape. (LeDuct Tape est un type de ruban adhésif. Il est imperméable, souple, inextensible et possède un fort pouvoir adhésif. Il résiste à l’humidité – sur Wikipedia, note d’eva) Des assiettes et des gobelets en plastique ou en carton…tu vas en avoir besoin beaucoup ! Je sais, parce que nous n’en avions pas du tout. Mon opinion est que le matériel pour l’hygiène est peut être encore plus important que la nourriture.Tu peux facilement tuer un pigeons, ou trouver quelques plantes a te mettre sous la dent, mais tu ne peux pas tuer du produit désinfectant pour les mains par exemple.Plein de produits pour nettoyer, désinfecter, beaucoup de savon, de la Javel, des gants, des masques…tout ce qui est jetable.Aussi, un entrainement dans les premiers soins, apprendre a nettoyer une plaie, une brulure ou même une blessure par balle, car il n’y a pas d’hôpital…même si tu trouves un médecin quelque part, il n’aura pas de médicaments, ou tu n’auras rien pour le payer.Apprendre a utiliser les antibiotiques, et en avoir beaucoup.Pour les armes il faut rester simple (sports de combat, note d’eva, voir  Utile aujourd’hui, se protéger : Les techniques de Self Défense, en vidéos  ) .Maintenant je porte un Glock .45, parce que j’aime bien, mais c’est pas une arme ou un calibre répandu ici, donc j’ai aussi deux 7,62 mm TT pistolets Russe cachés, parce que tout le monde a cette arme ici, et beaucoup de munitions. J’aime pas les Kalashnikov, mais c’est pareil, tout le monde en a une…donc…Il faut avoir des choses petites et discrètes.C’est bien d’avoir un générateur par exemple, mais c’est mieux d’avoir 1000 briquets BIC.Le générateur, dans une situation merdique, va attirer l’attention. 1000 briquets prennent pas de place, c’est pas cher, et tu peux toujours les troquer pour quelque chose.Pour l’eau, la plupart du temps on récupérait l’eau de pluie dans 4 gros tonneaux, après on la portait a ébullition…on avait aussi une rivière pas loin, mais l’eau est vite devenue trop polluée.Le matériel pour l’eau est très important. Il faut avoir des tonneaux, des seaux et des récipients pour stocker et transporter l’eau.




6- Est-ce que l’or et l’argent métal t’ont aidé ?




Oui. Personnellement, j’ai échangé tout mon or pour des munitions.Parfois on était capable d’utiliser de la monnaie (Mark et Dollars) pour acheter certaines choses, mais ces occasions étaient rares, et le prix était toujours exorbitant.Par exemple, une boite de haricots valait 30/40 $.La monnaie courante s’est très vite effondrée.Simplement, ontroquait quelque chose pour autre chose.7- Est-ce que le sel avait de la valeur ?Oui, mais pas autant que le café ou les cigarettes.J’avais beaucoup d’alcool, et j’ai troqué avec sans problème.La consommation d’alcool était plus de 10 fois supérieure qu’en temps normal.Maintenant, c’est probablement mieux de stocker des cigarettes, des briquets et des piles pour le troc parce que ça prend moins de place (non, matériel solaire, il y a d’ailleurs des briquets solaires, note d’eva).Je n’étais pas un prepper a l’époque, on a pas eu le temps de se préparer…quelques jours avant que la merde atterrisse dans le ventilateur, les politiciens a la télé répétaient que tout allait bien. Comme à chaque fois et relayés par les merdias!Quand le ciel nous est tombé sur la tête, on a juste pris ce qu’on pouvait.8- Est ce que ça a été difficile d’obtenir une arme a feu durant l’événement et qu’est ce que vous avez pu troquer pour les armes et les munitions ?Après la guerre, chaque maison avait une arme. La police a réquisitionnée pas mal d’armes au début de la guerre…mais la plupart des gens ont caché leurs armes quelque part.J’ai une arme légale (licence), et les autorités ont une loi qui s’appelle “collection temporaire”. Dans une situation de trouble (émeutes par exemple…), le gouvernement a le droit de temporairement confisquer toutes les armes…donc tu gardes ça en tête.Tu sais, il y a des gens qui ont une arme légale, mais ceux qui ont des armes légales ont aussi des armes illégales cachées quelque part, juste au cas ou il y aurait une confiscation.Si tu as de bonnes choses a troquer, c’est pas compliqué de trouver une arme pendant une situation difficile, mais ce qu’il faut savoir, c’est que les premiers jours sont les plus dangereux en terme de chaos et de panique, et que peut être que tu ne va pas avoir le temps de trouver une arme pour défendre ta famille. Ne pas être armé durant la panique, le chaos et les émeutes…c’est pas bienDans mon cas, a un moment un homme avait besoin d’une batterie de voiture pour sa radio, (radio-solaire, premier équipement, si possible en double, note d’eva) et il avait des fusils…j’ai troqué la batterie pour 2 fusils. Pour les munitions…parfois je troquais des munitions pour de la nourriture, et quelques semaines plus tard de la nourriture pour des munitions.Par contre, je ne faisais jamais du troc chez moi, et jamais dans des quantités importantes.Très peu de gens (voisins) savaient combien de choses j’avais chez moi.Le truc, c’est de stocker le plus possible en rapport avec l’espace et l’argent…et après, suivant la situation, tu vois ce qui est le plus demandé.Correction, munitions et armes auront toujours la première place pour moi…mais qui sait, numéro deux c’est peut être des masques a gaz avec des filtres.9- Et la sécurité ?La défense était très primitive. Encore une fois, nous n’étions pas prêts…et nous avons utilisé ce que nous pouvions.Les fenêtres étaient cassées, les toits étaient en piteux états a cause des bombardements.Toutes les fenêtres étaient bloquées avec quelque chose: sacs de sables, pierres. J’ai bloqué ma porte de jardin avec des débris, et j’utilisais une échelle en aluminium pour passer au dessus du mur.Quand je revenais chez moi, j’appelais quelqu’un pour qu’il me passe l’échelle.Un mec dans notre rue a complètement barricadé sa maison. Il a fait un trou dans un mur connecté a la maison de son voisin qui était en ruine…une entrée secrète  Çava paraitre étrange, mais toutes les maisons les plus sécurisées ont été pillées et détruites en premier.On avait de belles maisons dans mon quartier, avec des murs, des chiens, des alarmes et des barres de fer aux fenêtres. Les foules ont attaquée ces maisons en premier…certaines étaient défendues et ont tenu, d’autres non…ça dépend combien d’armes et de bras ils avaient a l’intérieur. Je pense que la sécurité c’est important, mais il faut la garder d’un profil bas…oublies les alarmes par exemple. Si tu vis en ville et que la merde arrive, tu vas avoir besoin d’un endroit simple et sobre, avec beaucoup d’armes et de munitions.Combien de munitions ?Le plus possible.Il faut garder ton domicile le plus inintéressant possible.Aujourd’hui ma porte est en acier pour des raisons de sécurité, mais seulement pour me sauvegarder de la première vague de chaos…après ça, je pars pour retrouver un groupe plus important (famille et amis) a la campagne.A la maison, on a eu des situations pendant la guerre, pas besoin de rentrer dans les détails…on a toujours eu plus de puissance de feu, et le mur en brique.Aussi on avait toujours quelqu’un qui surveillait la rue…une bonne organisation au cas ou les gangs viennent est primordial.Il y avait toujours des coups de feu en ville.Encore une fois, la défense de notre périmètre était très primitive…toutes les issues étaient barricadées, avec juste des petites ouvertures pour les fusils, et toujours au minimum 5 membres de la famille a l’intérieur prêts a se battre, et une personne dans la rue, cachée.Pour éviter les tireurs d’élite, on restait a la maison toute la journée.Dans les premiers temps, les faibles meurent, et les autres se battent.Il n’y avait presque personne dans les rues durant la journée a cause des tireurs d’élite…la ligne de défense était extrêmement rapprochée.Beaucoup sont morts parce qu’ils voulaient aller se renseigner sur la situation par exemple…c’est très très important, il faut se rappeler que nous n’avions pas d’informations, pas de radio, pas de télé…rien, juste des rumeurs.Il n’y avait pas d’armée organisée…mais nous étions tous des soldats……..On était forcé sinon on mourrait!Tout le monde portait une arme et essayait de se protéger. Dans la ville, tu ne veux pas porter de truc de qualité parce que quelqu’un va te tuer et te prendre tes affaires.Tu ne veux même pas avoir un beau fusil, et attirer l’attention. Je vais te dire; si c’est la merde demain, je veux rester sobre, et ressembler a tout le monde dehors, peureux, désespéré, confus, et peut être que je vais crier et pleurer un peu…Pas de vêtement chic…je ne vais pas sortir avec mes super habits tactiques tout neuf et crier “je suis la, vous êtes tous mort maintenant les méchants !”.Je vais rester profil bas, lourdement armé et bien préparé en attendant et en évaluant mes options, avec mon meilleur ami ou mon frère a mes cotés. Ça n’a pas d’importance d’avoir une super sécurité, un super fusil…si les gens voient qu’ils devraient probablement te voler, que tu es rentable, ils vont te voler.C’est seulement une question de temps, et de combien de bras et d’armes vont être de la partie.10- Quelle était ta situation avec les toilettes ?On utilisait une pelle et n’importe quel bout de terre a proximité de la maison…ça a l’air sale, mais c’était sale. On se lavait avec l’eau de pluie récupérée, ou alors a la rivière, mais la plupart du temps c’était trop dangereux. On avait pas de papier hygiénique…et même si j’en avais je le troquais. C’était une sale situation mais c’était la guerre!Si je peux te donner un conseil; En premier, il faut avoir des armes et des munitions (pour dissuader, note d’eva, pas pour tuer si vous êtes comme moi non-violent)…après tout le reste, et je veux dire tout ! Ça dépend de la place que tu as et de ton budget bien sur. Si tu oublies quelque chose, c’est pas grave, il y aura toujours quelqu’un pour troquer…mais si tu oublie les armes et les munitions, tu ne pourras pas avoir accès au troc. Aussi, je ne vois pas les grandes familles comme plus de bouches a nourrir, je vois les grandes familles comme plus d’armes et plus de forces…après, c’est dans la nature des gens de s’adapter.11- Et les soins pour les gens malades ou blessés ?Les blessures étaient principalement des blessures par balles. Sans les spécialistes et tout le reste, si la victime avait la chance de trouver un docteur quelque part, il avait 30% de chance de s’en sortir.C’était pas comme dans les films, les gens mourraient…beaucoup sont morts de petites blessures infectées. J’avais des antibiotiques pour 3 ou 4 traitements, bien sur, seulement pour ma famille.Des choses très bêtes tuaient les gens.Une simple diarrhée est capable de te tuer en quelques jours sans les médicaments et l’hydratation nécessaire…surtout les enfants. On a eu beaucoup demaladies de la peau, et des empoisonnements alimentaires…on pouvait pas faire grand chose. On faisait beaucoup avec les plantes locales et l’alcool, et pour le court terme ça allait, mais sur le long terme c’était horrible.L’hygiène est primordiale…et avoir le plus de médicaments possible, surtout les antibiotiques.Le survivaliste …Trouvé sur RealnewsAbout these ads



Share this:


Twitter2Facebook479


WordPress:


Dans → UncategorizedUn commentaire BLANDIN permalienet c’est pour ca que notre gouvernement fait la chasse aux armesRéponse


commentaires totalement libres , défoulez vous!


« L’ARME ULTIME et ABSOLUE EXISTE ??????DOSSIER : La Russie et son armée, le salut de l’occident ? »


Articles récents


Le peuple appelle de+en+l’armée à son secours! Dieudonné et Soral sont ce peuple brimé!Pourquoi l’occident se meurt dans l’inversion des valeurs: des explications plausibles datant de la guerre froide!Ces soldats d’exception !Les militaires français de+en+souvent agressés sur le territoire français!La Suisse se prépare à d’importants soulèvements en EuropeOU EN EST-ON DU PUTSCH?……. Un point doctrinaire!L’ARME ULTIME et ABSOLUE EXISTE ??????La situation de CHAOS à venir , l’armée pourra t-elle nous protéger: Un exemple très récent vécu, la Bosnie dont les prémices de la guerre civile ressemblent étrangement à celle de la France du 21e siècle!DOSSIER : La Russie et son armée, le salut de l’occident ?DOSSIER: LA 3e GUERRE MONDIALE EST INELUCTABLE!


Catégories


Uncategorized


Archives


août 2013juillet 2013juin 2013mai 2013avril 2013mars 2013février 2013janvier 2013décembre 2012novembre 2012septembre 2012août 2012juillet 2012Propulsé par WordPress.com. | Thème Titan.Suivre


Souscrire à “C'était l'armée du peuple français!”


Recevez les nouvelles publications par mail.Propulsé par WordPress.com
_________________
"Si vis pacem, para bellum"


Dernière édition par Tonio54 le Lun 26 Aoû - 23:50 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 26 Aoû - 22:50 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
prudenvaliste


Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2013
Messages: 18
Masculin

MessagePosté le: Lun 26 Aoû - 23:48 (2013)    Sujet du message: Vivre en ville en cas d'éffondrement économique? Répondre en citant

 
Citation:
Alors si demain tout s effondre que ce passerait il? Ben je peux vous le dire , ils se regrouperaient en meute semant le chaos partout volant tuant v****t c'est une certitude ! 



On ne peut que te croire , c'est ce qu'il se passe déjà et pour beaucoup moins qu'un effondrement...

La campagne est un bon choix , mais comme pour la ville , il y a des avantages et des inconvénients .
D'après moi le lieu le plus adapté sera celui qui aura été étudié , et sur lequel les différents plans d'opérations auront été effectués , en ville ou à la campagne .


Revenir en haut
Survivaliste67


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2013
Messages: 76
Localisation: Omaha beach
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 02:26 (2013)    Sujet du message: Vivre en ville en cas d'éffondrement économique? Répondre en citant

Tout a fait d'accord je ne parle pas de partir sans point de chute mais en ville ,chaud d'y rester surtout quand tu as une famille Evil or Very Mad

Revenir en haut
Zorsha


Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2013
Messages: 27
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 02:52 (2013)    Sujet du message: Vivre en ville en cas d'éffondrement économique? Répondre en citant

J'ai vu un truc qui m'a choquée il y a quelques semaines (fin mai-début juin 2013, je ne me rappelle pas la date exacte)
J'ai assisté à une foire d'empoigne (sans exagérer la bagarre généralisée n'était vraiment pas loin) pour une distribution de.... Cyallumes !!!!! (les petits batons qu'on tord pour les faire devenir fluos)
Il y avait une distribution (gratuite) de la mairie pour les enfants à l'occasion de la fête de la ville pour le convoi vers le lieu du feu d'artifice.
Les gens (adultes) se bousculaient, limite se marchaient dessus pour pouvoir en avoir plusieurs...
Résultat: certains enfants (dont mon petit bout) n'ont rien eu du tout, parce que d'autres s'étaient gavés et arboraient fièrement leur "trophées".

Je bouillonnais littéralement, mais vu la concentration de "ratages de la sélection naturelle" au mètre carré présente à ce moment là, et mon amour prononcé des bains de foule, j'ai choisi de ne rien faire/dire.
Mon homme est allé en chercher à la maison. Et ben même celui-là elle se l'est fait piquer !!
Là par contre j'ai pas laisser passer... j'ai choppé la gosse incriminée et je lui ai demandé où étaient ses parents (je les connaissais de vue, pas de bol pour elle). Elle m'a demandé "Ben pourquoi ?" (d'un air super effronté) "Pour que je leur explique pourquoi je t'ai mis une baffe !" Elle était sur le cul et a balbutié "Je voulais juste vérifier si c'était pas celui que j'avais perdu" "Ouais ben je te garantis que c'est pas celui-là" Elle a filé et je ne l'ai pas revue.

Et ce n'était que des cyallumes, en temps de paix...

J'ose même pas imaginer ce que ça donnera en remplaçant par "packs de flotte" et "catastrophe" (naturelle ou pas)


Revenir en haut
FranceSurvivalistes
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2013
Messages: 247
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 02:57 (2013)    Sujet du message: Vivre en ville en cas d'éffondrement économique? Répondre en citant

C'est ce que je me tue à dire Zorsha.... c'est affligeant...
_________________
https://www.youtube.com/user/francesurvivalistes
http://francesurvivalistes.blogspot.fr/


Revenir en haut
didier flipp


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2013
Messages: 10
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 20:51 (2013)    Sujet du message: Vivre en ville en cas d'éffondrement économique? Répondre en citant


L'Europe sur le papier des hommes politiques n'était pas une si mauvaise idée au départ , il en ont pourtant fait une grande mort...!!!


La survie en ville sur le papier ou en statistiques et blabla de type conférence c'est le même topo...
Hypothèses en tout genre basées sur du vent et des statistiques et analyses foireuses .


La théorie n'est faite que sur de trop simples et fictionnaires spéculations !!!
Fictionnaire parce que affirmer que des réseaux sociaux seront bien là et bien salutaires me fait marrer 5 minutes .


Quand on en entend certains comme mr frogg91 nous parler de la grande importance de réseaux sociaux et qu'il avoue lui même être un mauvais voisin parce que comme il le dit d'ailleurs lui même il réfute à aller vers ses voisins déjà en temps normal et serein , sans aucune logique de survie...
Alors j'aimerais en voir certains en ville en véritable situation d'effondrement économique...   Laughing


Lors de la première guerre du Golf au tout début de 1990 , j'ai vu les manifestants de Paris et sa banlieue crier haut et fort qu'ils ne voulaient pas de cette guerre , et ils criaient cela marchant main dans la main...
C'est les mêmes que j'ai vu se cogner jusqu'au sang quand ils faisaient la razzia dans les rayons des supermarchés , en remplissant leurs caddies de tout et de n'importe quoi...
Ca se bastonnait type street figther pour un kilo de sucre , un kilo de pâtes , ou pour un pack d'eau !!!
Alors que dans l'absolu et l'objectif ils ne manquaient pourtant de rien chez eux...
Il se cognaient dur comme fer dans les magasins simplement parce que la simple idée de " manquer " les rendaient dingues !!! 
Et encore je ne parle que de bouffe , pas de médoc en cas de maladie graves ou la prise de médicaments est une question de vie ou de mort...


Alors j'aimerais bien voir tout ce beau monde en réel effondrement économique tien !!!   Mort de Rire  
Il y en a certains qui reliraient leur petits livre et les jetteraient au feu .


Maintenant donner des idées , des tuyaux etc , oui pourquoi pas , ça ne peut pas faire de mal...
Tout cela pour dire qu'en ville en cas d'effondrement économique se sera l'anarchie et la folie la plus complète ouai...!!!


Alors la théorie des rassembleurs de génies du néant ne mesure en aucun cas les dérives immanquables de la pratique à mon sens...

_________________
N'associez pas ma personnalité avec mon attitude... C'est votre comportement seul qui déterminera la seconde...

_________________
N'associez pas ma personnalité avec mon attitude... C'est votre comportement seul qui déterminera la seconde...


Revenir en haut
FranceSurvivalistes
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2013
Messages: 247
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 20:56 (2013)    Sujet du message: Vivre en ville en cas d'éffondrement économique? Répondre en citant

La SEULE CHOSE qui soit sur, c'est que ça cera le bordel model géant en ville!
_________________
https://www.youtube.com/user/francesurvivalistes
http://francesurvivalistes.blogspot.fr/


Revenir en haut
John Smith


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 8
Localisation: France
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 21:28 (2013)    Sujet du message: Vivre en ville en cas d'éffondrement économique? Répondre en citant

Je viens d'y penser, le système de gaz d'une ville en cas d'effondrement.. * BOOM * ?

Revenir en haut
Wolfesjunges


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2013
Messages: 58
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 22:12 (2013)    Sujet du message: Vivre en ville en cas d'éffondrement économique? Répondre en citant

John Smith a écrit:

Je viens d'y penser, le système de gaz d'une ville en cas d'effondrement.. * BOOM * ?


Bof, y des vannes. Les compagnies distributrices fermeront à la première alerte. Donc des petites explosions et de gros incendies. ca reste gérable. 


Le système d'égout c'est une autre histoire. Je voudrais pour rien au monde être dans une ville où les reflux d'ordures sont en train de stagner depuis une semaine.
C'est un coup à se rechopper  une épidémie de peste. 
_________________
Parce que cette adorable boule de poil cache un tueur


Revenir en haut
oregon3


Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2013
Messages: 106
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Aoû - 22:35 (2013)    Sujet du message: Vivre en ville en cas d'éffondrement économique? Répondre en citant

Wolfesjunges tu soulèves un point important en parlant d'égouts : les systèmes d'épurations ont besoin d'électricité (pompes etc.)  en cas de gros soucis (plus d'alimention électrique pendants des jours voir des semaines ) ceux qui sont  reliées au réseau d'assainissement collectif vont assister à des refoulements de merde ! même dans les lotissements etc...(pas partout certes) cela pourrait aller jusqu'a des refoulements des WC (perso j'ai connu ça lors d 'un refoulement à cause d'un colmatage d'une fosse septique , j'étais dans la merde Sad   )
Une solution prévoyante serait d'incorporer une vanne pour isoler le réseaux d'évacuation de sa maison (si c'est possible évidemment ) et d'utiliser les bons vieux pots de chambre de nos aïeux Mr. Green

(Donc à faire construire ou retaper une vieille bicoque autant prévoir un assainissement individuel , mais ici le sujet portant sur la ville ma remarque n'est pas appropriée)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:15 (2016)    Sujet du message: Vivre en ville en cas d'éffondrement économique?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France Survivalistes Index du Forum -> france survivalistes -> Survivalisme URBAIN Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com